Pourquoi recycler son Or ? (4) : Faire un geste fort pour la planète.


L’industrie minière aurifère a un impact environnemental fort sur notre planète. Il suffit de parcourir les données publiées par les compagnies minières pour s’en apercevoir. Ainsi, à la lecture du rapport environnemental de l’un des trois plus grands groupes spécialisés dans cette production (90 % de ses coûts totaux d’extraction), on peut calculer qu’en 2009, pour l’extraction de 20 grammes d’or — de quoi faire un bracelet — il a fallu :
-> extraire 77 tonnes de matières du sol et les rejeter ;
-> consommer plus de 52 000 litres d’eau ;
-> émettre 18 kg d’oxyde de soufre (SO2) ;
-> rejeter 0,75 gramme de mercure et 0,5 gramme d’arsenic dans l’air ;
-> rejeter 120 cm3 de cyanure ;
-> consommer 11 kg de ciment, 55 kg de chaux, 1,6 kg de pneumatiques, 112 kg de charbon ;
-> dépenser 2 gigajoules, soit l’énergie dégagée par l’explosion de 500 kg de TNT ;
-> émettre 430 kg de dioxyde de carbone (gaz à effet de serre) soit l’équivalent d’un parcours de 4 300 km avec un véhicule de base.

Les chiffres parlent d’eux-mêmes et nous indiquent de surcroît que l’Or extrait de manière industrielle possède peu de valeur sociale. Ainsi, toujours dans le même rapport, nous apprenons que chaque employé du groupe minier produit en moyenne 6,4 kg d’Or par an. Il lui faut donc moins d’une journée pour produire les 20 grammes d’Or de notre exemple. Le ratio « empreinte environnementale / emploi créé » est vraiment colossal dans cette industrie : la compagnie minière en question émet annuellement 137 tonnes de CO2 par employé ! A titre de comparaison, si on applique le taux du marché français (1) aux émissions totales déclarées par le groupe minier aurifère étudié qui a émis en 2009 4,17 millions de tonnes de CO2, on obtient un coût de compensation de plus de 80 millions d’euros ou 430 euros au kilo d’or produit (2% de sa valeur moyenne en 2009) !
De plus, la majeure partie de la valeur créée ne profite que peu au pays producteur. Ainsi, en 2009, l’ensemble des redevances et taxes de production de cette société n’a représenté que 26 US dollars par once d’Or produite, soit 2,7 % de son prix moyen sur la même période. Face à cela, la marge dégagée a représenté 560 US dollars de l’once, soit 20 fois plus que les redevances payées, et 60 % du prix moyen de l’Or sur 2009.
La part sociale de l’Or extrait par l’industrie minière est donc très faible contrairement, à celle de l’Or artisanal qui occupe 15 millions de mineurs ne produisant que 10 % de l’or extrait chaque année.inflatable raft river boat
Recycler son Or c’est donc permettre à l’industrie bijoutière de s’approvisionner sans contribuer à l’empreinte environnementale minière détaillée plus haut.
Recycler son Or c’est donc faire un geste fort pour la planète !
Bonne journée.

Patrick Schein
Président fondateur de Gold by Gold

(1) source: www.actioncarbone.org – 20 euros par tonne de CO2

  • Share/Bookmark
You can leave a response, or trackback from your own site.

Répondre