HALTE AUX ARNAQUES !

Après plusieurs semaines de silence, me voici de retour sur le blog pour pousser un gros coup de gueule.

Depuis quelques mois, notre service client reçoit régulièrement des messages de personnes mécontentes de nos services. Mais en étudiant ces réclamations, nous nous rendons compte que les numéros de référence ne correspondent à aucun envoi et que les noms des plaignants ne sont pas enregistrés dans nos bases de données.Dora l’exploratrice Moonwalk

Les personnes abusées ont en fait contacté des services concurrents. Aucun document précisant le poids reçu ou le type d’alliage n’est fourni, pas plus qu’un justificatif détaillant le paiement, et encore moins une mention faisant état de la taxe forfaitaire due par le vendeur si la société est basée à l’étranger ! Le comble est qu’après avoir refusé l’offre, il est immédiatement proposé le double, preuve que ces officines tentent d’abuser les profanes. Ces sociétés prospèrent sur l’ignorance des gens en proposant d’abord la moitié de leur deuxième offre qui elle-même est nettement inférieure à la plupart de celles que vous pouvez trouver sur le marché et contribuent ainsi à donner une mauvaise image de notre profession, alors qu’Internet nous a permis d’apporter la transparence aux particuliers et de leur proposer un service et des prix jusqu’alors réservés aux professionnels. Je m’élève fermement contre ces pratiques de voyous qui se jouent de la fiscalité et de l’ignorance des consommateurs. Pour leur éviter ce genre d’abus, je recommande aux internautes, avant de confier leur Or à quiconque, de s’assurer que quelques principes de base sont respectés ; à savoir :

-> que l’acheteur est basé en France et clairement identifié (nom, RCS, etc.) ;
-> qu’il est déclaré aux services de la Garantie des métaux précieux, preuve de sa qualité de professionnel français ;
-> que les prix d’achat sont affichés par qualité d’Or et qu’il est fait mention d’éventuels frais supplémentaires ;
-> que les Conditions Générales de Vente sont accessibles, concises et compréhensibles ;
-> que l’information sur la taxe forfaitaire sur les métaux précieux de 8 % est claire et que le responsable de son paiement est précisé.

Enfin, nous ne saurions trop conseiller aux internautes d’aller sur les différents forums s’assurer du sérieux des acteurs et vérifier leur appartenance à des instances professionnelles reconnues.

Je souhaite vivement que ces pratiques cessent, et Gold by Gold se battra pour cela, non pour éliminer une concurrence, mais pour moraliser la profession qui souffre déjà d’un déficit d’image.

À bientôt pour une nouvelle chronique.

Patrick Schein
Président fondateur de Gold by Gold

  • Share/Bookmark

L’Or Gold by Gold, le premier Or français labellisé 100 % recyclé.

L’Or 100 % recyclé devient une réalité en France. Gold by Gold est heureux de vous annoncer le lancement du premier Or bénéficiant du label 100 % recyclé dans l’Hexagone. Le label Gold by Gold garantit à son utilisateur qu’il ne contribue pas à l’impact environnemental et social néfaste de l’Aufblasbare Folien.
Affiné dans nos ateliers – membres de la Chambre Syndicale des Fondeurs Affineurs – par des professionnels expérimentés possédant un savoir-faire trentenaire, l’Or Gold by Gold est le premier Or français garanti 100 % recyclé à partir de matières post-consommation (bijoux, accessoires, or dentaire…) c’est à dire générées par le consommateur final et non par le processus de fabrication d’un produit. Les procédures d’achat et de recyclage de Gold by Gold assurent une traçabilité totale (allant jusqu’aux photos des lots qui ont servi à la fonte). Seuls les déchets de production, dits « neufs », et l’Or financier (pièces et lingots) ne sont pas pris en compte dans notre processus de recyclage, car ils n’ont pas connu un premier cycle de vie comme bien de consommation.
bounce houses

L’Or Gold by Gold est disponible sous forme d’Or fin en grenaille (pur à 99,99 %) ou en alliage basique 18 carats pour fonte (couleur 3N). Affiné électrolytiquement dans nos ateliers, l’argent que nous utilisons dans les alliages n’a lui aussi aucune empreinte environnementale minière récente, puisqu’il est exclusivement issu de produits en fin de vie collectés auprès de nos clients.
La production de cet Or a été rendue possible grâce aux centaines de clients qui nous ont fait confiance en nous confiant leur Or et en nous le cédant. Je tiens à les en remercier.

Or Gold by Gold - 100 % recyclé 99,99%

Or Gold by Gold - 100 % recyclé 750 millièmes


Gold by Gold a fait le choix, de vendre cet Or au même prix qu’un Or non tracé dont la provenance est inconnue. Si vous êtes fabricant ou utilisateur d’Or, vous n’avez donc plus de raisons de ne pas consommer de l’Or ne possédant plus d’impact minier sur la nature. En consommant de l’Or Gold by Gold, faites donc un geste fort pour la planète !

Bonnes vacances !

Patrick Schein
Président fondateur de Gold by Gold

  • Share/Bookmark

Fiscalité de la vente d’Or sous forme de bijoux : un piège à éviter

La vente de bijoux destinés à la fonte, en vue du recyclage de l’Or qu’ils contiennent, est soumise à une taxe forfaitaire sur les métaux précieux (TFMP) de 8 % (7,5 % de CSG + 0,5 % de CRDS). Cette taxe est régie par l’article 68 de la loi n° 2005-1720 du 30 décembre 2005 de finances rectificative pour 2005, et l’ensemble du régime d’imposition est codifié sous les articles 150 VI à 150 VM du code général des impôts (CGI).

Tout particulier vendant de l’Or sous forme de bijoux destinés à la fonte est donc soumis à la TFMP qui est calculée sur le prix de cession. Cette taxe est représentative de l’imposition des plus-values, à laquelle elle se substitue Jouets gonflables.

La taxe est en principe supportée par le vendeur, qui est responsable de son versement à l’administration fiscale. Mais lorsque la vente s’effectue au profit d’un professionnel fiscalement domicilié en France — cas de Gold by Gold — il revient alors à celui-ci de déclarer et de payer la TFMP à l’administration.commercial slip and slide

Le système d’imposition est donc simple, mais comporte un piège de taille. En effet, si le professionnel à qui vous vendez votre Or n’est pas domicilié en France c’est le vendeur, donc vous, qui redevient responsable du paiement de la taxe à l’État. Ne pas la régler vous placerait en infraction, avec tout ce que cela implique en terme de majorations, intérêt de retard et poursuites. De plus, lorsque le professionnel à qui vous vendez votre Or se situe dans un autre État membre de l’Union européenne, la coopération et notamment l’assistance mutuelle fiscale de l’Union joue à plein. L’administration fiscale peut facilement obtenir la liste des vendeurs résidant en France d’un acheteur professionnel domicilié hors de l’Hexagone et ainsi mettre en œuvre aisément les poursuites.

Alors notre conseil : choisissez un acteur résident en France, vérifiez que la taxe est clairement mentionnée, et si vous préférez toutefois vendre hors de l’Hexagone, pensez à payer la taxe de 8 % si vous voulez être tranquille.cheap bouncer maze

Bon 14 Juillet et Vive la France !

Patrick Schein
Président fondateur de Gold by Gold

  • Share/Bookmark

Pourquoi recycler son Or ? (5) : Internet permet de désacraliser la démarche et apporte de la transparence.

La vente d’Or s’est banalisée grâce à Internet. La règlementation financière permet depuis novembre 2009 de réaliser une transaction de vente de métaux précieux à distance, c’est-à-dire sans rencontre entre l’acheteur et le vendeur. Cette adaptation du Code monétaire et financier à l’ère numérique a créé une petite révolution dans le monde du rachat d’Or. En effet, plus besoin de se déplacer. Vendre son Or devient donc simple, discret et sans pression, car il n’y a plus de face-à-face entre les parties.East Inflatables

Autre avantage : cette procédure supprime le risque de se faire dérober son Or en se rendant chez un spécialiste.USA

La vente sur Internet permet également une plus grande transparence. L’internaute peut à loisir comparer les prix avant de choisir un acheteur, et peut demander le retour de son Or s’il trouve un meilleur prix entretemps ou s’il change d’avis.

Internet fait également jouer la concurrence : les prix proposés sont nettement supérieurs à ceux pratiqués dans le circuit traditionnel. Cette nouvelle offre est particulièrement appréciable pour les personnes habitant en dehors des grandes agglomérations.

Enfin, les forums et les témoignages de clients, lorsqu’ils sont authentiques, permettent à l’internaute d’éviter les mauvais acheteurs.

Pour conclure, l’apparition de sites de rachat d’Or sur Internet a permis de valoriser son Or à un meilleur prix, et ce, en toute sécurité et transparence. Pour les sceptiques, la méthode traditionnelle reste possible.

Bonne journée.


Patrick Schein
Président fondateur de Gold by Gold

  • Share/Bookmark

Interview du Fondateur de Gold by Gold

Il y a quelques mois, Patrick Schein, président du groupe S&P trading et fondateur du site www.GoldbyGold.com a donné une interview pour le site Bourse reflex:

Utiliser Internet pour revendre et recycler son or

Fondateur du site goldbygold.com, Patrick Schein propose aux particuliers de profiter de la hausse des cours pour recycler leurs bijoux. Objectif pour cet ancien directeur financier d’Auplata : désacraliser la démarche de la revente d’or.

Pourquoi avoir créé ce service de recyclage d’or sur Internet ?

L’idée est venue d’un triple constat. D’abord, le volume d’or dormant est impressionnant, puisque on estime que 50% des stocks d’or sont entre les mains de particuliers sous forme de bijoux. Ensuite, les bijoux possèdent de moins en moins d’or et avec le développement des techniques d’or creux ou plaqué, ils deviennent fragiles et se cassent plus facilement. Enfin, les cours de l’or sont au plus haut, le prix du lingot en euros a doublé sur les cinq dernières années. Affineur depuis plus de vingt ans pour les professionnels, j’ai vu dans Internet un outil fabuleux pour accéder aux particuliers.

Cette activité ne véhicule pas toujours une image positive ?

Il est vrai que les particuliers ont pour habitude de vendre de l’or lorsqu’ils ont un besoin urgent d’argent. Ce service leur propose d’ouvrir leurs tiroirs et de recycler des objets qui n’ont pas de valeur sentimentale, qui sont dépareillés, cassés, y compris de l’or dentaire… La démarche est désacralisée, discrète, sans déplacement, et au bout du compte, le particulier peut recevoir un chèque de l’ordre de 300 euros pour vingt grammes d’or à 750 millièmes (18 carats).

Quelle est la marche à suivre pour un particulier qui veut recycler son or ?

Cette procédure est simple, sécurisée, transparente et sans engagement. Sur notre site, le client utilise un simulateur qui lui permet d’obtenir une première estimation de son objet au cours officiel. Il reçoit ensuite une enveloppe sécurisée lui permettant d’envoyer ses objets à nos experts évaluateurs. L’envoi se fait en valeur déclarée. Une fois l’offre de rachat déterminée et acceptée, le client est réglé en fonction du mode de paiement choisi (chèque, virement bancaire). Si le client refuse l’offre, les objets lui sont retournés sans frais. Une fois la transaction conclue, nous fondons l’or et le revendons à l’industrie bijoutière française.

Quel est le bénéfice de ce recyclage pour l’environnement ?

L’industrie minière aurifère est très polluante. On estime que la fabrication d’une bague de 20 grammes d’or pur nécessite 50.000 litres d’eau, l’équivalent de l’énergie de 150 litres d’essence et engendre environ 200 tonnes de déchets miniers. Chaque gramme recyclé, c’est de l’extraction minière en moins. Au-delà des arguments utilitaire et financier, recycler son or, c’est donc un geste pour la planète.

Quelles sont les contraintes réglementaires ?

Nous acquittons la taxe forfaitaire de 8% sur les métaux précieux pour le compte du vendeur. Par ailleurs, nous ne pouvons pas effectuer de transaction supérieure à 10.000 euros sans contact physique, comme l’indique le code monétaire et financier. Cela exclut donc le négoce des lingots d’or.

Pour lire l’interview sur le site de BourseReflex cliquez ici.

  • Share/Bookmark

Pourquoi recycler son Or ? (4) : Faire un geste fort pour la planète.


L’industrie minière aurifère a un impact environnemental fort sur notre planète. Il suffit de parcourir les données publiées par les compagnies minières pour s’en apercevoir. Ainsi, à la lecture du rapport environnemental de l’un des trois plus grands groupes spécialisés dans cette production (90 % de ses coûts totaux d’extraction), on peut calculer qu’en 2009, pour l’extraction de 20 grammes d’or — de quoi faire un bracelet — il a fallu :
-> extraire 77 tonnes de matières du sol et les rejeter ;
-> consommer plus de 52 000 litres d’eau ;
-> émettre 18 kg d’oxyde de soufre (SO2) ;
-> rejeter 0,75 gramme de mercure et 0,5 gramme d’arsenic dans l’air ;
-> rejeter 120 cm3 de cyanure ;
-> consommer 11 kg de ciment, 55 kg de chaux, 1,6 kg de pneumatiques, 112 kg de charbon ;
-> dépenser 2 gigajoules, soit l’énergie dégagée par l’explosion de 500 kg de TNT ;
-> émettre 430 kg de dioxyde de carbone (gaz à effet de serre) soit l’équivalent d’un parcours de 4 300 km avec un véhicule de base.

Les chiffres parlent d’eux-mêmes et nous indiquent de surcroît que l’Or extrait de manière industrielle possède peu de valeur sociale. Ainsi, toujours dans le même rapport, nous apprenons que chaque employé du groupe minier produit en moyenne 6,4 kg d’Or par an. Il lui faut donc moins d’une journée pour produire les 20 grammes d’Or de notre exemple. Le ratio « empreinte environnementale / emploi créé » est vraiment colossal dans cette industrie : la compagnie minière en question émet annuellement 137 tonnes de CO2 par employé ! A titre de comparaison, si on applique le taux du marché français (1) aux émissions totales déclarées par le groupe minier aurifère étudié qui a émis en 2009 4,17 millions de tonnes de CO2, on obtient un coût de compensation de plus de 80 millions d’euros ou 430 euros au kilo d’or produit (2% de sa valeur moyenne en 2009) !
De plus, la majeure partie de la valeur créée ne profite que peu au pays producteur. Ainsi, en 2009, l’ensemble des redevances et taxes de production de cette société n’a représenté que 26 US dollars par once d’Or produite, soit 2,7 % de son prix moyen sur la même période. Face à cela, la marge dégagée a représenté 560 US dollars de l’once, soit 20 fois plus que les redevances payées, et 60 % du prix moyen de l’Or sur 2009.
La part sociale de l’Or extrait par l’industrie minière est donc très faible contrairement, à celle de l’Or artisanal qui occupe 15 millions de mineurs ne produisant que 10 % de l’or extrait chaque année.inflatable raft river boat
Recycler son Or c’est donc permettre à l’industrie bijoutière de s’approvisionner sans contribuer à l’empreinte environnementale minière détaillée plus haut.
Recycler son Or c’est donc faire un geste fort pour la planète !
Bonne journée.

Patrick Schein
Président fondateur de Gold by Gold

(1) source: www.actioncarbone.org – 20 euros par tonne de CO2

  • Share/Bookmark

L’industrie bijoutière n’a plus besoin de l’Or minier !

Les chiffres parlent d’eux-mêmes. Le World Gold Council, le syndicat des grands groupes miniers aurifères, vient de publier les statistiques 2009 et celles-ci sont éloquentes pour ce qui est du recyclage du plus prisé des métaux précieux.

À l’échelle planétaire, en 2009, le recyclage des stocks d’Or existants, en majorité des bijoux, a pratiquement égalé la demande d’or de l’industrie bijoutière ! On a fondu et affiné en 2009 près de 1 700 tonnes d’or, en majorité de vieux bijoux, et la fabrication de nouveaux bijoux a quant à elle absorbée un peu plus de 1 750 tonnes d’or. Le taux de couverture de l’industrie bijoutière mondiale par le recyclage se situe donc à plus de 95 % !

Plus éloquent encore. En Europe, ce taux a dépassé les 100 % pour atteindre 135 % ! En effet, selon les statistiques, il s’est recyclé 270 tonnes d’Or alors que la consommation bijoutière du continent n’a pas excédé 200 tonnes ! L’Europe n’a donc plus besoin d’Or minier pour s’approvisionner en bijoux. Le recyclage est suffisant pour satisfaire les besoins du vieux continent.

Les stocks de bijoux qui représentent plus de 30 années de production minière (voir billet du 11 avril 2010), sont donc devenus la nouvelle mine d’Or du XXIe siècle dont l’exploitation est devenue rentable grâce à l’effet combiné d’un prix historiquement au plus haut, d’une crise économique aigüe et de l’apparition de nouvelles filières de vente beaucoup plus accessibles et directes comme l’est le service proposé par Gold by Gold.pirate ship jumper

L’autosuffisance de l’industrie bijoutière n’est donc plus un objectif pour les défenseurs de l’environnement, mais un fait !

Alors, la question qui se pose est : Pourquoi poursuivre l’extraction aurifère si cette industrie a un impact environnemental très élevé, que l’Or n’est pas indispensable à notre vie et que la demande bijoutière peut très bien être satisfaite par les stocks d’Or existants qui représentent fin 2009 près de 65 années de production minière ?

Pour moi, la réponse est simple. L’extraction minière n’est justifiée que si elle est porteuse de développement local et d’une juste redistribution des revenus engendrés à l’image de ce que l’Ouest américain, le Canada et l’Australie ont pu connaître il y a plus de 150 années. Elle est également justifiée dans le cas de l’extraction aurifère artisanale qui fait vivre plus de 60 millions de personnes dans le monde en ne fournissant que 10 à 15 % de l’offre minière mondiale.
Bonne semaine.

Patrick Schein
Président fondateur de Gold by Gold

  • Share/Bookmark

Pourquoi recycler son Or (3) ? : Les cours de l’Or sont au plus haut de tous les temps.

La seconde raison qui incite à vendre son Or pour le recycler est l’évolution récente de son prix. L’Or est au plus haut de son histoire. Fixé bas (moins de 1 000 € le kilo) pendant les 70 années où il servit d’étalon bouncy inflatables au système monétaire mondial, son prix fut désencadré au début des années soixante-dix avec l’abandon des accords de Bretton Woods. Puis, après un accès de fièvre qui voit le cours du lingot dépasser les 18 000 € (moyenne annuelle) en 1980 suite à l’invasion soviétique en Afghanistan et au déclenchement de la guerre Iran-Irak, il végète pendant plus de 15 années (1990-2004) autour de 10 000 €. Ce n’est qu’à partir de 2005 que son cours entame un parcours haussier continu qui voit le lingot passer de 10 300 € le kilo à 27 300 € à l’heure où j’écris ce billet soit plus de 165 % de hausse !kids inflatable toys

Cours du lingot d'Or en € 1976-2010

Pourquoi une telle hausse ? À mon sens, il n’existe qu’une seule raison qui est l’incertitude en l’avenir. En effet, les déséquilibres mondiaux actuels, qu’ils soient économiques, monétaires, politiques, écologiques ou de répartition de richesses, grandissent et devront obligatoirement se rééquilibrer à l’avenir que ce soit par la manière douce — comme une dévaluation monétaire ou de l’inflation —, ou par la manière forte — telle que peut l’être une guerre. Cette accentuation des déséquilibres fait que l’avenir est de plus en plus incertain suscitant un effet d’inquiétude qui se traduit par un afflux d’investissements des valeurs refuges, l’Or étant la valeur refuge ultime, l’actif ultime, et ce depuis plus de 6 000 ans. Ainsi, l’Or exorcise la peur : moins les gens ont confiance en l’avenir, plus le cours de l’Or augmente.
Ceci étant, après une hausse de près de 300 % certains estiment que l’Or a atteint son plus haut et qu’il est appelé à baisser, voire même qu’une bulle est formée.
Alors que dire sur le futur du cours de l’Or ? Je ne m’aventurerai pas sur ce terrain, car j’estime que personne ne connaît la réponse. Je me contenterai de constater que l’Or est un actif financier qui a la particularité d’être le plus anciennement coté (voir: Crésus VIe siècle av. J.-C.), qu’il est au plus haut de son histoire et que son prix a presque été multiplié par trois durant les cinq dernières années.

Créséide - la première monnaie en Or (Roi Crésus)

Face à ce constat, il est logique de vouloir réaliser cet actif, surtout s’il est détenu depuis longtemps, comme souvent pour un bijou en Or. En vendant et recyclant vos vieux bijoux en Or, vous réalisez un actif au prix historiquement le plus élevé et, en plus, vous accomplissez un geste fort pour la planète. L’Or que vous recyclerez se transformera en un bijou neuf à la place d’un Or provenant de l’industrie minière qui est une des plus polluantes au monde.
Bonne journée.

Patrick Schein
Président fondateur de Gold by Gold

  • Share/Bookmark

Pourquoi recycler son Or ? (2) : Les stocks de bijoux sont impressionnants

La première raison qui incite à recycler son Or réside dans le fait que les stocks de la planète sont impressionnants. En effet, l’Or est INDESTRUCTIBLE, inoxydable et inaltérable, raisons pour lesquelles Isaac Newton l’a instauré comme référence monétaire, en remplacement de l’argent métal, lorsqu’il dirigeait la Royal Mint (Monnaie Royale) à Londres au XVIIIe siècle. Depuis que les premiers kilos ont été extraits dans l’actuelle Bulgarie (l’Or des Thraces), plus de 4 000 ans avant Jésus-Christ, on estime que l’Homme a prélevé environ 160 millions de kilogrammes au fil du temps !

Newton : celui qui introduisit l'étalon-Or

Plus de la moitié de cet Or, contrairement aux idées reçues, ne s’entasse pas dans les coffres-forts des banques — centrales ou commerciales —, mais dort au fond des tiroirs ou est arboré aux bras et au cou par la population. En effet, plus de la moitié de l’Or existant l’est sous forme de bijoux ! Cela représente environ 83 millions de kilogrammes, soit près de 13 grammes de bijou par habitant de notre planète, ce qui équivaut, au prix actuel du marché de Londres, à plus de 350 euros par terrien !

Parallèlement, la fabrication mondiale de bijoux a utilisé en 2009 moins de 2 millions de kilogrammes (1 747 tonnes). L’ensemble des foyers possède donc près de 50 années de consommation actuelle de bijoux dans ses tiroirs !

Un bijoutier dans le souk de l'Or à Dubaï

Cela sans compter les réserves conservées par les personnes sous forme d’Or investissement (pièces et lingots), qui représentent environ le tiers des stocks existants de bijoux.

Les chiffres parlent d’eux-mêmes : les stocks d’Or détenus par les particuliers sont IMPRESSIONNANTS, et recycler ses propres bijoux permettrait d’approvisionner la fabrication pendant près d’un demi-siècle sans refondre deux fois le même joyau. Alors, ouvrez vos boîtes à bijoux, gardez tous ceux qui vous sont sentimentalement chers, et recyclez le reste !

À bientôt pour la suite.

Patrick Schein
Président fondateur de Gold by Gold

  • Share/Bookmark

Pourquoi recycler son Or ?

L’Or fut le deuxième métal connu par l’Homme, après le cuivre. Le plus vieil objet en Or a été mis au jour à Varna (Bulgarie) et date du cinquième millénaire avant Jésus-Christ.

L'Or des Thraces

L'Or des Thraces

L’Or est le métal le plus anciennement et le mieux recyclé au monde après le platine, qui fut découvert plus de 6 000 ans après. Le recyclage de l’Or est donc une réalité de nos jours et a représenté en 2009 plus de 35 % de l’offre mondiale.

À mes yeux, plusieurs raisons devraient nous inciter à recycler notre Or. Les quantités d’Or détenues sont impressionnantes et son prix est au plus haut. De même, en recyclant son Or on réduit l’extraction industrielle qui nuit de manière forte à notre environnement. Enfin, grâce à internet, il n’a jamais été aussi simple de vendre son Or pour le recycler.

Je développerai chacun de ces arguments dans mes prochains billets, en espérant qu’ils apportent un nouvel éclairage sur cet aspect assez méconnu de l’Or.

Bonne journée.

Patrick Schein
Président fondateur de Gold by Gold

  • Share/Bookmark